Offre-Emploi.info
Toute l'actualité de l'emploi et du recrutement

Cinq petits métiers de rue aujourd'hui disparus

Si certains métiers de rue ont perduré à travers les âges, comme les musiciens, de nombreux petits métiers ont disparu avec l’industrialisation de nos sociétés. Petite plongée dans les ruelles d’autrefois…

Le  par 

À la fin du 19e siècle, de nombreux petits métiers se côtoyaient dans les rues des villes et des villages. Alors que les objets en plastique jetables n’avaient pas encore fait leur apparition, on trouvait des marchands et réparateurs de toute sorte, vivant de leur activité. Voici 10 métiers autrefois très répandus qui n’existent plus aujourd’hui.

Marchand d’encre

L’encre était auparavant fabriquée de manière artisanale. Les marchands d’encre annonçaient leur passage par des cris et des bruits de clochettes placées au cou de leurs ânes. L’encre était principalement vendue aux écoliers et aux écrivains publics.

Livreur de bains

Au 19e siècle, très peu de gens disposaient d’une salle de bain et de nombreuses personnes fréquentaient les établissements de bain. Mais il était également possible de se faire porter un bain à domicile. Les livreurs apportaient aux clients la baignoire et l’eau chaude (transportée dans des tonneaux) et venaient récupérer le tout une fois le bain terminé.

Chiffonnier

À une époque où les objets en plastique éphémères n’existaient pas et où presque tout était recyclé, les chiffonniers arpentaient les rues, munis de leur crochet, afin de dénicher dans les ordures ménagères les objets rares et réutilisables qu’ils pouvaient ensuite revendre à petits prix. Ils pouvaient également racheter des objets usagés et les revendre à des entreprises de transformation.

Marchand de cartons

Avant l’ère des emballages plastiques, tous les emballages se faisaient à l’aide de carton. Le carton représentait donc un marché à fort potentiel pour les vendeurs ambulants. Il y avait des cartons pour chaque chose, on en retrouvait de toutes tailles et de formes diverses.

Cireur

Cireur de chaussures est un petit métier qui ne demandait pas un gros investissement : une brosse, du cirage, et une boite faisaient l’affaire !

Johan Maumus
Journaliste
Recevoir toute l'actualité avec Offre-Emploi.info Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Suivre l'actualité
du recrutement
Recevoir l'actualité emploi gratuitement par email