Offre-Emploi.info
Toute l'actualité de l'emploi et du recrutement

7 gestes à éviter lors d’un entretien d’embauche

Se gratter le nez, se mordiller la lèvre, bouger la jambe frénétiquement… Si vous voulez donner le meilleur de vous-même en entretien d’embauche, il y a des gestes à bannir !

Le  par 

Au-delà de votre expérience professionnelle et de vos compétences, c’est votre personnalité que le recruteur cherche à connaître. Or, bien souvent, l’attitude corporelle en dit plus long sur nous que la parole. Voici une liste de 7 gestes à bannir si vous voulez paraître sous votre meilleur jour.

1. La poignée de main molle

La poignée de main donne en quelque sorte le ton de l’entretien. Elle doit être franche et ferme. Attention tout de même à ne pas tomber dans l’excès en broyant la main du recruteur !

2. Les gestes d’auto-contact

Se toucher le visage ou les cheveux, se frotter les mains l’une contre l’autre, se gratter la cuisse, se mordiller la lèvre… tous ces petits gestes qui trahissent votre anxiété sont à bannir absolument !

3. Croiser les bras, croiser les jambes

C’est ce qu’on appelle des gestes de fermeture. Croiser les bras peut signifier que vous êtes sur la défensive, replié sur vous-même, et donc pas ouvert au dialogue.

4. Être avachi sur son siège.

Redressez-vous ! Se tenir droit donne une image positive de soi.

5. Avoir le regard fuyant ou trop insistant

Si vous fuyez la confrontation du regard, cela peut provoquer une certaine gêne peu propice à la réussite de votre entretien. De plus, cela n’inspire pas confiance. Confieriez-vous un poste important à quelqu’un qui n’ose pas vous regarder dans les yeux ?

À l’inverse, un regard trop insistant peut irriter également le recruteur. Vous n’êtes pas là pour le mettre mal à l’aise.

6. Froncer les sourcils

Cela traduit le plus souvent un sentiment négatif, soit parce que vous n’êtes pas d’accord avec votre interlocuteur, soit parce que vous ne comprenez pas quelque chose. Quoi qu’il en soit, ça a plutôt tendance à agacer…

7. Poser les avant-bras sur le bureau du recruteur

Cela peut être perçu comme un manque de savoir-vivre, car en faisant cela vous empiétez sur l’espace de votre interlocuteur. Il faut savoir faire preuve d’assurance sans pour autant devenir envahissant.

Johan Maumus
Journaliste
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Offre-Emploi.info Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Suivre l'actualité
du recrutement
Recevoir l'actualité emploi gratuitement par email