Offre-Emploi.info
Toute l'actualité de l'emploi et du recrutement

10 questions interdites en entretien d’embauche

Les 10 questions que le recruteur n’a pas le droit de vous poser.

Le  par 

Lors d’un entretien d’embauche, il y a des règles à respecter pour le candidat comme pour l’employeur. Concernant les questions qui peuvent être posées par le recruteur, la législation est assez précise : toutes les informations demandées au cours d’un entretien d’embauche « doivent présenter un rapport direct et nécessaire avec l’emploi proposé ou avec l’évaluation des aptitudes professionnelles » (article L1221-6 du Code du travail).

Voici 10 questions que l’employeur n’a pas le droit de vous poser :

1. Êtes-vous marié ?

Bien qu’il soit relativement fréquent de mentionner son état civil dans son CV, le recruteur n’a pas le droit de vous poser cette question qui n’a aucun rapport avec vos aptitudes.

2. Avez-vous des enfants ? Voulez-vous des enfants ?

Ce sont principalement les femmes qui subissent ce type de discriminations. Vous avez cependant tout à fait le droit de cacher cette information à votre futur employeur.

3. Êtes-vous syndiqué ?

Outre le fait que cela n’a rien à voir avec vos compétences, être syndiqué est considéré comme une liberté fondamentale. En vous posant cette question, l’employeur porte atteinte à votre liberté.

4. Quelles sont vos opinions politiques ?

Vos opinions politiques ne concernent que vous et n’ont aucun lien avec vos compétences. Par conséquent, l’employeur ne peut vous demander pour qui vous votez ou pour quel parti.

5. Êtes-vous croyant ?

Les croyances ou pratiques religieuses relèvent de la vie privée et ne peuvent être considérées comme un critère de sélection dans le recrutement d’un candidat.

6. Disposez-vous d’un bon capital ?

Sauf si vous cherchez à devenir partenaire financier dans une entreprise, l’état de vos finances ne regarde que vous.

7. Êtes-vous en bonne santé ?

Jugée discriminante, cette question ne peut être posée. L’employeur peut demander un certificat médical afin de déterminer si le candidat est apte à occuper le poste proposé, mais ne peut avoir accès à aucun autre détail en raison du secret médical.

8. Avez-vous déjà eu affaire à la justice ?

À l’exception de certains postes pour lesquels le casier judiciaire du candidat doit être vierge, cette question ne peut être posée en entretien.

9. Quelle est votre orientation sexuelle ?

Cette question d’ordre privé et sans aucun lien avec les compétences requises pour un emploi ne peut être posée par l’employeur.

10. Quelles sont vos origines ?

Même si l’employeur vous pose la question sans aucun préjugé, vous pouvez lui faire remarquer que cela n’a aucun rapport avec vos compétences.

Si vous pensez avoir été victime de discrimination lors d’un entretien d’embauche, vous pouvez saisir le Conseil des prud’hommes ou porter plainte auprès du procureur de la République, de l’inspection du travail et à la CNIL.

Johan Maumus
Journaliste
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Offre-Emploi.info Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Suivre l'actualité
du recrutement
Recevoir l'actualité emploi gratuitement par email