Offre-Emploi.info
Toute l'actualité de l'emploi et du recrutement

Ils font grève et obtiennent le doublement de leurs primes de licenciement

Après avoir fait grève et bloqué un site, les 889 salariés de Gad, qui vont être licenciés, ont réussi à obtenir le doublement de leurs primes de licenciement.

Le  par 

Les 889 salariés de l’abattoir Gad de Lampaul-Guimiliau (Finistère) ont bloqué mardi 22 octobre un autre établissement du groupe à Josselin, afin d’obtenir de meilleures conditions de départ.

400 euros par année d’ancienneté

Les manifestants, qui ont été évacués par les CRS, ont en partie obtenu gain de cause le jour suivant lors de négociations avec la direction. La société d’abattage de porcs, qui est en redressement judiciaire depuis février 2013, a accordé aux salariés qui vont perdre leur emploi le doublement de leurs primes de licenciement. Ils obtiennent ainsi 400 euros par année d’ancienneté, plafonnée à 25 ans (soit un maximum de 10 000 euros).

Ils ont également obtenu des primes de 2 000 euros jusqu’à 3 ans d’ancienneté et de 2 220 euros ensuite. Pour Olivier Le Bras, délégué central FO, « ce n’est pas assez mais ce n’est pas rien ».

L’actionnaire majoritaire de Gad, la Cecab (Centrale Coopérative Agricole Bretonne) a également accepté le paiement des journées de grève si le blocage des sites était levé.

La société Gad, victime de la crise porcine, est en redressement judiciaire depuis février 2013. Le 11 octobre, un plan de continuation de l’activité était validé par le tribunal de commerce de Rennes, qui prévoyait notamment la suppression de 889 emplois, principalement à Lampaul-Guimiliau.

Johan Maumus
Journaliste
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Offre-Emploi.info Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Suivre l'actualité
du recrutement
Recevoir l'actualité emploi gratuitement par email